Accueil | Index Général | Conférenciers | François d'Orcival

François d'Orcival


journaliste

 
 
  • Un acharnement médiatique injuste
    Politique
    Pourquoi Israël a mauvaise presse?  (112 min)
    P. Airault, journaliste - A. Colonna, journaliste - F. d'Orcival, journaliste - A. Devecchio, jounaliste - H. Hyman, journaliste - G. Kouts, journaliste - R. Matzliah, journaliste
    Ambassade d'Israël, Paris novembre 2018
  • De Copernic à Bataclan: quelles responsabilités ?
    Politique
    Le rôle des médias et des politiques  (170 min)
    C. Barouch, Pdt. de l'UPJF - R. Cattan, militant - F. d'Orcival, journaliste - A. Glanz, Militante - C. Goasguen, député-maire - H. Hyman, journaliste - N. Kosciusko-Morizet, députée-maire de Longjumeau - H. Mariton, député - H. Marseille, sénateur - S. Mazetier, Députée - F. Pupponi, député-maire - Y. Rioufol, journaliste - Y. Roucaute, philosophe - M. Semo, journaliste
    Union des Patrons et Professionnels Juifs de France, Espace Pierre Cardin Paris, paris janvier 2016
  • Jerusalem un sujet Capitale
    Politique
    Quand les médias font du révisionnisme  (138 min)
    C. Barouch, Pdt. de l'UPJF - A. Bercoff, journaliste - F. d'Orcival, journaliste - H. Hyman, journaliste - Michael Jasmin, archéologue - H. Korsia, Grand rabbin de France - M. Ouanounou, B'nai B'rith  - Y. Rioufol, journaliste - M. Zerbib, journaliste
    Union des Patrons et Professionnels Juifs de France, Maison de la Chimie à Paris, Paris février 2018
 

François d'Orcival


journaliste

 

Biographie du conférencier

En octobre 1966, âgé de 24 ans, il commence sa carrière de journaliste au Spectacle du Monde, du groupe de Raymond Bourgine, qu'il poursuit ensuite brièvement à Valeurs actuelles et plus longuement au quotidien Le nouveau journal. Dans le même temps, François d’Orcival participe en 1966 à la création du Mouvement nationaliste de progrès (MNP). En 1968, il revient à Valeurs actuelles.

En 1977, il devient le rédacteur en chef de Valeurs actuelles. Il collabore à la fondation du Figaro Magazine, sous l’égide de Louis Pauwels et de Patrice de Plunkett en 1977-1978. En 1984, il est nommé directeur de la rédaction de Valeurs actuelles.

De 1990 à 2002, il préside le directoire du Groupe Valmonde (comprenant les titres Valeurs actuelles, Le Spectacle du monde, désormais propriétés du groupe Pierre Fabre) et dirige les rédactions de Valeurs actuelles et du mensuel Le Spectacle du Monde.

En 1998, il est élu par ses pairs pour présider le Syndicat professionnel de la presse magazine et d'opinion (SPPMO), lequel regroupe une centaine de titres pluralistes tels que Valeurs actuelles, Le Nouvel Observateur, le Canard enchaîné, Le Pèlerin, Témoignage chrétien, Télérama, La Terre, La Nouvelle Vie ouvrière ou encore l’Humanité hebdo.

Le 15 décembre 2004, il succède à Xavier Ellie, à la présidence de la Fédération nationale de la presse française (FNPF), une organisation patronale de presse, à la tête de laquelle il restera jusqu'en 2006.

Président du Comité éditorial et membre du Conseil de surveillance de l'hebdomadaire Valeurs actuelles, François d'Orcival y publie des chroniques et des éditoriaux où il défend le libéralisme, l'atlantisme et la construction européenne. Journaliste affichant des opinions de droite, il appelle, en 2007, à voter pour Nicolas Sarkozy, puis pour les candidats UMP-majorité présidentielle aux législatives de juin 2007.

Le 23 juin 2008, il est élu au fauteuil d'Henri Amouroux dans la section Histoire et Géographie à l'Académie des sciences morales et politiques.

 

François d'Orcival


journaliste

 

Bibliographie du conférencier

  • L'Elysée fantôme, Les années noires, Robert laffont , 2011
    Amazon
  • L'Elysée sous l'Occupation, Tempus/Perrin , 2017
    Amazon