Suivez-nous Facebook Twitter

Le magazine culturel d'Akadem

Helena Rubinstein, la femme qui inventa la beauté, avec Michèle Fitoussi  (59 min)

J.L. Allouche - journaliste, Présentarice - M. Fitoussi - écrivain

ORGANISATEUR
 
 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie des conférenciers

Jean-Luc Allouche - journaliste

Jean-Luc Allouche est journaliste. Il a été rédacteur en chef à Libération jusqu'en 2007, correspondant de ce journal à Jérusalem de 2002 à 2005. Il est également traducteur (hébreu, anglais). Il enseigne le journalisme à l’Université Paris 3.

Michèle Fitoussi - journaliste, écrivain

Michèle Fitoussi est editorialiste à Elle, journaliste, romancière, a publié Le Ras le bol des Super Women (Calmann-Lévy), son premier essai, en 1987. Elle est l'auteure de plusieurs documents tels que La Prisonnière (1999) co-écrit avec Malika Oufkir, best-seller traduit dans 30 pays. Elle écrit aussi des romans, dont Le dernier qui part ferme la maison (2004) et Victor, tous deux adaptés (ou en cours d’adaptation) pour le cinéma. Sa biographie intitulée Helena Rubinstein, la femme qui inventa la beauté, est aussi sollicitée pour une adaptation cinématographique.Michelle Fitoussi a par ailleurs adapté deux pièces d’auteurs anglo-saxons, Très chère Mathilde de Israël Horovitz et Un Corps parfait de Eve Enseler. Elle écrit actuellement pour le théâtre.

Bibliographie des conférenciers

Jean-Luc Allouche - journaliste
  • Alon Hilu, La maison Rajani, traduction de Jean-Luc Allouche , (Seuil, 2010)
    Acheter
  • Les Jours redoutables, Israël-Palestine: la paix dans mille ans, ( Editions Denoël, 2010)
    Acheter
  • Eli Amir, Yasmine, traduction de Jean-Luc Allouche , (Libella-Maren Sell Editions, 2008)
    Acheter
  • Ron Leshem, Beaufort, traduction de Jean-Luc Allouche, (Seuil, 2008)
    Acheter
  • David Grossman, Chroniques d'une paix différée, traduction de Jean-Luc Allouche, (Seuil, 2003)
    Acheter
  • Les jours innocents , (Lieu commun, 1984)
    Acheter
  • Le Roman de Moïse , (Albin Michel, 2018)
    Acheter
 
Michèle Fitoussi - journaliste, écrivain
  • Helena Rubinstein: La femme qui inventa la beauté, Michèle Fitoussi, (Grasset, 2010)
    Acheter
  • Victor, Michèle Fitoussi, (Le livre de poche, 2009)
    Acheter
  • ELLE 1945-2005, une Histoire des Femmes, Michèle Fitoussi, Marie-Françoise Colombani, (Michèle Fitoussi , 2005)
    Acheter
  • Le Dernier qui part ferme la maison, Michèle Fitoussi, (Grasset, 2004)
    Acheter
  • La Prisonnière , Michèle Fitoussi, (Grasset, 1999)
    Acheter
  • Des gens qui s'aiment , Michèle Fitoussi, (Le Livre de Poche, 1998)
    Acheter
  • Un bonheur effroyable, Michèle Fitoussi, (Grasset, 1995 )
    Acheter
  • Cinquante centimètres de tissu propre et sec, Michèle Fitoussi, (Grasset - Le livre de poche, 1993)
    Acheter
 

Tous les livres et DVD du magazine

"Les 4e de couverture"

Présentation des ouvrages par les éditeurs

Robert Bober, On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux

C'est le mercredi 24 janvier 1962 que Jules et Jim, dans lequel Bernard Appelbaum avait fait de la figuration, sortit sur les écrans, et c'est le vendredi soir qu'avec sa mère, il est allé le voir au cinéma Vendôme, avenue de l'Opéra. Après la séance, malgré le froid, sa mère lui donnant le bras, ils sont rentrés à pied jusqu'à leur domicile, au 7 de la rue Oberkampf, tout près du Cirque d'Hiver. "As-tu lu le livre d'où a été tiré le film?" Non, il ne l'avait pas lu. "J'aimerais bien le lire", lui,a-t-elle dit, et ce fut le commencement de ce qu'il allait apprendre de ses parents. Cette histoire de Jules et Jim et Catherine - un pur amour à trois, avait dit François Truffaut - était comme l'écho de ce que sa mère avait vécu. Ainsi, il avait fallu un film pour que cette histoire - un peu de son histoire - lui parvienne enfin. "Si la vie est éphémère, disait Vladimir Jankélévitch, le fait d'avoir vécu une vie éphémère est un fait éternel".

Michèle Fitoussi, Helena Rubinstein: La femme qui inventa la beauté

Avant d'être une marque de cosmétiques, Helena Rubinstein eut un destin. Et quel destin, quelle incroyable aventure ! On connaissait la milliardaire couverte de bijoux peinte par Dali ou Picasso, l'impératrice de la beauté qui transforma l'image de la femme en lui tendant le miroir de la jeunesse éternelle, la travailleuse acharnée qui parcourait la planète au pas de charge, s'arrêtant à peine dans l'une de ses sublimes demeures, mais savait-on que cette "Hearst à l'échelle féminime" fut d'abord une petite polonaise ? Née en 1872 dans le quartier juif de Cracovie, aînée d'une famille de huit filles, Helena sut dire non aux conventions. Elle resta libre et sut imposer sa vision. De l'Australie où elle s'exila à l'âge de 24 ans, pionnière des soins de beauté, à New York où elle mourut princesse cosmopolite à 93 ans, la vie d'Helena Rubinstein fut un roman. Un roman où se croisent tous les talents de l'époque, de Poiret à Chanel en passant par Louise de Vilmorin, une saga éblouissante, faite de krachs boursiers et de chagrins d'amour, de drames conjugaux et de diamants croqués.
Sous la plume vive de Michèle Fitoussi, Helena Rubinstein est l'illustration en actes d'un siècle de conquêtes pour les femmes, par les femmes : "Si je ne l'avais pas fait, d'autres que moi l'auraient fait".

Marc Weitzmann, Quand j'étais normal

C’est le printemps 2003 : le monde bascule. Un an plus tôt, Jean-Marie Le Pen a pulvérisé ses records aux présidentielles. La guerre explose en Irak, dans les rues de la capitale, dans les cercles médiatiques, manifestants pacifistes et soutiens à Bush s’affrontent brutalement.
Comédiens à la retraite, mais leurs idéaux gauchistes intacts, les parents du narrateur Gilbert Bratsky ont repris le chemin du militantisme. A plus de soixante-dix ans, convaincus de l’urgence de leur mission, ils sillonnent les banlieues déshéritées de la Seine Saint-Denis, à la grande inquiétude du narrateur, pour y monter une troupe de théâtre militant contre la guerre.
Gilbert, quant à lui, mène une existence solitaire, en retrait de l’agitation générale, jusqu’au jour où ses parents retrouvent par hasard l’un de ses proches amis d’adolescence, Didier Leroux. Ancien enfant martyr, ancien délinquant, Didier, à quarante ans, sort de prison pour meurtre. Qui est vraiment Didi, « aux yeux d’adulte mal grandi », que veut-il, lui qui s’installe en fils prodigue chez les parents de Gilbert ?
Tout d’abord agacé, puis inquiet, Gilbert commence à recevoir d’étranges e-mails anonymes, antisémites, menaçants, délirants. Sous l’influence de son oncle, Julius, qui tient des discours alarmistes et voit partout des complots antijuifs, Gilbert se persuade que son ancien camarade en est l’auteur. La canicule échauffe les esprits, la tension monte. Tandis que la fille de Julius, Carine, est victime d’une agression dans l’hôpital psychiatrique où elle travaille, Gilbert part en banlieue, à la recherche de son ancien camarade et de l’idéal perdu de ses parents…

Chochana Boukhobza, Le Troisième Jour

Elisheva, musicienne connue dans le monde entier, et Rachel, son élève violoncelliste, arrivent de New York pour un concert à Jérusalem, en 1990, un matin de khamsin. Tandis que Rachel retrouve sa famille, ses amis et un amour perdu, Elisheva prépare une très secrète entreprise. À l'hôtel, elle rencontre Daniel, un chasseur de nazis, et sur l'esplanade du Temple, Carlos, qui travaille pour le Vatican. Survivante des camps, puisant sa force dans la musique et la colère, Elisheva a embarqué les deux hommes dans son aventure. Sur l'échiquier de Jérusalem, deux histoires se superposent, l'une errante, qui ressuscite les blessures de l'enfance et l'intrigue amoureuse, l'autre pleine de la promesse faite aux morts. Dans un roman où chaque personnage livre sa vérité, Chochana Boukhobza tisse sur trois jours une aventure haletante dont Jérusalem, avec ses parfums et sa lumière intense, est le centre.

Josy Eisenberg, Daniel Epstein, Fils de roi, fils d'esclave

Rabbi Nahman de Braslav est l'un des plus grands maîtres de la tradition hassidique, ce mouvement mystique juif fondé sur la joie né en Europe orientale au XVIIIe siècle. Ses enseignements les plus profonds, il ne les a pas dispensés dans des essais, mais dans des contes, dont les sens multiples peuvent toucher toutes les âmes, à tous les âges. Le plus connu de ces contes narre l'histoire du fils d'un roi et du fils d'une servante échangés à la naissance et dont les destins se croisent : symbole de l'exil du peuple juif et de sa marche vers la délivrance, mais aussi symbole de l'exil de l'âme en ce monde et de son progrès vers son Père, le Roi céleste.

Les rabbins Josy Eisenberg et Daniel Epstein nous font revivre cette histoire qui est la nôtre, en en explorant les secrets, les messages, les harmoniques.

Midrach Rabba : Genèse, tome 2

Bien qu'il soit d'une facture indépendante, le Midrach sur la Genèse fait partie d'un ensemble plus vaste allant des premiers versets au Deutéronome, auquel il faut joindre les Cinq rouleaux: Cantique des cantiques, Lamentations, Esther, Ecclésiaste et Ruth. Le tout forme le Midrach Rabba, corpus qui réunit l'essentiel de l'exégèse juive des premiers siècles. Le midrach désigne l'analyse textuelle des versets scripturaires. Il est de deux sortes, suivant qu'il porte sur les versets normatifs ou narratifs : il est halakhique dans le premier cas, agadique dans le deuxième. Genèse Rabba relève du midrach agadique. Ce deuxième tome contient les quatre parachiot médianes sur les douze que comporte la Genèse; où l'on traite d'Isaac et de Rebecca, de leurs déplacements, de la naissance d'Esaü et de Jacob, de leur rivalité, de la fuite de Jacob chez Laban, de ses épousailles successives avec Léa et Rachel, enfin de son retour en Canaan. Dans ce volume, les traducteurs ont pris pour base de la traduction l'édition critique de Theodor. Les notes, qu'ils ont voulues succinctes, visent à l'essentiel : mettre à nu l'analyse midrachique et principalement ses jeux de mots, qui sont le ressort même du midrach agadique.

Sur la toile

Sitographie

Dans la presse

Sélection d'articles sur le sujet
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences des conférenciers