Suivez-nous Facebook Twitter

Des monuments pour mémoire

Sculpter contre l’oubli, avec Shelomo Selinger  (48 min)

C. Bensimon - journaliste - S. Selinger - sculpteur

ORGANISATEUR
 
 

2 commentaires

Shelomo : "s" comme sourire, sincérité, sociabilité, sur-homme... 18 juin 19:53, par claude Olivier - trappeur d'images

Merci à toi Shelomo d'avoir accepté que je te "suive" pendant 2 ans pour faire des photos de toi alors que tu préparais/sculptais le monument pour la Shoah du Grand duché du Luxembourg.
Tu es un très grand artiste et je suis très fier de t'avoir rencontré à Flossenbürg et d'être ton ami.

Shelomo est un Mensch 14 juin 19:18, par Gérard Abitbol

Une enfance confisquée, une adolescence dans les camps nazis, une jeunesse improbable qui le fait naître á nouveau. Une vie qui a côtoyé la mort - qui l’a tutoyée.
Une vie qui a construit Israël, une famille, et qui refait de chaque jour une occasion de rencontre avec la beauté.
Shelomo Selinger est un Mensch. Chaque mot qu‘il prononce est important, chaque silence l’est aussi.
Chaque ombre de ses sculptures nous interpelle parfois solennellement, parfois amicalement, pour donner un peu plus d’espoir et d’harmonie.
Shelomo et moi avons partagé tant de blagues juives (et de verres de vodka)... Il nous en reste encore jusqu’à 120 ans !

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie des conférenciers

Corinne Bensimon - journaliste

Corinne Bensimon, est journaliste et responsable des pages "Grand Angle" à Libération.

Shelomo Selinger - sculpteur

Shelomo Selinger, né en 1928 à Szczakowa (Pologne), est un sculpteur et dessinateur franco-israélien, établi à Paris depuis 1956.

En 1942, Shelomo est déporté avec son père en Allemagne, où il connaîtra 9 camps. Son père est assassiné au bout de trois mois. En 1945, à la fin de la guerre, après avoir survécu à neufs camps nazis et deux marches de la mort, on le trouve dans le coma, jeté sur amoncellement de cadavres au camp de Theresienstadt. En 1946 il part pour la Palestine où il contribie à la fondation du kibboutz Kabri en Galilée. En 1951, il se lie d'amour avec Ruth Shapirovsky, lycéenne puis étudiante en musique. Ils se marieront en 1954. Cette rencontre coïncide avec le retour de sa mémoire et le début de sa création dans l'art et la sculpture.

Lauréat en 1955 du prix Norman de la Fondation America-Israël, il décide l'année suivante de partir avec sa femme pour Paris. Il s'inscrit aux Beaux-Arts, où il devient l'élève du sculpteur Marcel Gimond, duquel il apprend le modelage traditionnel de la terre glaise. Parallèlement à ses études, Selinger poursuit son travail de création personnelle commencé en Israël,

L'œuvre sculptée de Selinger comprend à ce jour plus de 800 créations de tous formats et matériaux. Quarante-huit sculptures monumentales sont exposées en plein air dans des lieux publics, dont cinq mémoriaux consacrés à la Shoah et à la Résistance dont Le Mémorial national des Déportés de France, à Drancy ou encore le Monument aux Justes parmi les Nations, de Yad Vashem à Jérusalem.

Bibliographie des conférenciers

Shelomo Selinger - sculpteur
  • Et l'homme blanc écrivait son histoire..., (Caracteres , 2006)
    Acheter
  • Shelomo Selinger , (Somogy , 2005)
    Acheter
 

Bibliographie générale

Sélection d'une liste d'ouvrages sur le sujet
  • Les années d'extermination, L'Allemagne nazie et les juifs 1939-1945 , Saul Friedländer, (Points , 2012)
    Amazon
  • Le nazisme et les juifs, Caractères, méthodes et étapes de la politique nazie d'exclusion et d'extermination , Didier Chauvet, (L'harmattan , 2011)
    Amazon
  • La destruction des juifs d'Europe , Raul Hilberg , (Gallimard, 2006)
    Amazon
  • Quelque part, le soleil brille encore , Témoignage d'une enfance dans le camp de Terezin, Michael Gruenbaum, Todd Hasak-Lowy, (Didier jeunesse, 2018)
    Amazon
  • Les marches de la mort , Daniel Blatman, (Fayard, 2009)
    Amazon
 

Sur la toile

Autres liens utiles
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences des conférenciers