ORGANISATEUR
Collège des Études juives de l'Alliance israélite universelle http://www.aiu.org/
 
 
 

Les lois de Noé et la condition de l'étranger

Comment comprendre la distinction que fait le Talmud entre "la loi de Noé", qui pèserait sur toute l’humanité, et la "loi de Moïse", qui pèserait sur Israël seul ? Quel est le rapport de ces deux lois ? L’identité est-elle leur critère ? La Loi
de Noé concerne-t-elle l’étranger ou constitue-t-elle une loi universelle ? Mais s’il y a une loi universelle, pourquoi y a-t-il encore des étrangers ? Pourquoi faut-il une loi séparée si la loi est universelle ? Une question se pose quant au rapport de l’identité et de l’universel sous le jour de la loi. La question est très actuelle à l’heure de la mondialisation, où fleurissent des déclarations concurrentes des droits de l’homme et où se produisent d’importants mouvements de population.
  • Limoud
    L'Humanité face aux lois de Moïse
    Les lois de Noé et la condition de l'étranger
    M. Attali, traducteur - R. Draï, juriste - B. Gross, philosophe - S. Trigano, sociologue - L. Vana, halakhiste
    Collège des Études juives de l'Alliance israélite universelle, Centre Safra, Paris, mars 2012.