Suivez-nous Facebook Twitter

D'un extrême à l'autre - n° 35

'Houkat - Balak: La difficulté de conduire un peuple  (33 min)

Tamar Schwartz - enseignante

ORGANISATEUR
 
 

2 commentaires

Merci 01 juillet 00:53, par anonyme

Bonjour Madame la Rabbin Tamar Schwartz,
Vos sujets d'études sont très intéressants et donnent beaucoup plus de sens et de profondeur à ma/mes lecture (s) de la Torah. Je voulais simplement vous remercier et partager une réflexion eu grâce à votre enseignement qui est la suivante :

Israël, bien que jeune, grandit et n'a plus besoin du coup de bâton pour avoir de l'eau (l'enseignement) qui provient de la source (Dieu) mais veut et peut se connecter à Dieu par la parole. (Étant encore jeune sa parole est maladroite il se plaint comme un enfant), se souvenant encore de l'Egypte (période du berceau) mais ne demandant pas à y retourné comme il a pu le faire auparavant.
Israël (le peuple) va (chapitre 21) reconnaitre son péché d'avoir parler contre l’Éternel qui est le signe d'un début de maturité et de reconnaissance donc d'amour.
Trop jeune pour atteindre la terre promise en traversant Edom depuis kadesh (pas encore saint).
Moise l'était lui (saint) car c'est lui qui envoya des messager au roi d'Edom et qui affirme qu'ils ne s'écarteront pas de la route royale. Mais les enfants d’Israël eux ne l'étaient pas puissent qu'ils fautèrent sur le détour d'Edom à plus forte raison ils auraient fauté sur le territoire d'Edom. (Que peut signifier réellement cette faute ?)
Il doit donc prendre un autre chemin, continuer son apprentissage. Qui ne se fait plus avec Myriam et Aaron mais Eléazar (qui à l'appui de Dieu).

Je partage une pensée sur le vif alors je commets certainement quelques erreurs. C'est juste pour discuter et avant tous remercier encore une fois Madame la Rabbin Tamar Schwartz. (en espérant ne pas avoir était maladroit au quel cas je m'en excuse par avance)

Paix.

Critique intéressante sur un texte difficile 23 juin 12:34, par Gothia

Bonjour Madame
Merci pour cette approche critique visant la transmission d'une tradition.
Peut être faudrait il prévoir simultanément une analyse mixte d'un spécialiste en managment, apportant des réponses sur la position d'un leadership au sein d'une communauté passée (comportement type dans un schéma collectif), sans technologie moderne.
Si toutefois la recherche et l'enseignement des évènements passés peuvent autoriser cette approche nouvelle.
Cordialement.

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Tamar Schwartz - enseignante

Tamar Schwartz est psychosociologue de formation. Elle a enseigné le Tanakh, la langue et la littérature hébraïques à l’école juive. Elle est également codirectrice de l’Institut Moshé Ahrend. (Mise à jour: octobre 2014)

Bibliographie générale

Sélection d'une liste d'ouvrages sur le sujet
  • Houmach Rachi en français, , (Traduction du Rabbinat ), 2008)
    Amazon
  • Guide de grammaire hébraïque, Moché Cohen, (Editions Brit Chalom ), 1996)
    Amazon
  • Commentaire sur le Houmach- tome 1, Samson Raphael Hirsch, (Editions Kountrass ), 1995)
    Amazon
  • Commentaire sur le Houmach- tome 2, Samson Raphael Hirsch, (Traduit en français ), 1995)
    Amazon
  • Précis de grammaire hébraïque, Maurice Horowitz, (Biblieurope ), 1981)
    Amazon
  • Houmach Mikraot Gedolot, Le Pentateuque avec ses principaux commentateurs, , ()
    Amazon
 

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat

Sur la toile

Sitographie
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier