Suivez-nous Facebook Twitter

Joseph retrouve ses frères - n° 11

Vayigach: la présence du père  (33 min)

Jérôme Benarroch - enseignant du judaïsme

ORGANISATEUR
 
 

3 commentaires

Fraternite universelle et Machiah 05 janvier 22:06, par Lioresther

Je m'associe a cette derniere'interrogation posee sur la fraternite etendue aux descendants de Essav et d'Ishmael ? Ne serait -ce pas la, le tiqoun de toute l'histoire de l'humanite avec le retablissement de l'Unite a travers la fraternite mise a mal au debut de la creation et enfin retrouvee ?
Lorsque le Machiah viendra, ne dit-on pas qu'il se revelera a tous et que tous (tous les peuples) le reconnaitront... Comme Yossef et ses freres.
Merci en tout cas pour ce bel expose qui nous a permis de reconduire cette reflexion sur la fraternite !
Bien cordialement
Lioresther Sayet.

Essai de réponse à Robert 03 décembre 15:01, par Sim

Dans la problématique que Manitou nomme "la recherche en fraternité"depuis Cain et Abel jusqu'à Joseph et ses frères on assiste dans la Torah à une qualification progressive, à l'intérieur de la famille d'Avraham, des enfants porteurs de la capacité d'être frère. L'exégèse biblique autour du vocable "frère" révèle que le projet divin (dont une des composantes est la capacité d'être frère) après plusieurs échecs, passe désormais par nos patiarches Avraham, Isaac et Jacob, pères (Avoth) des enfants d'Israel qui réussiront enfin cette difficile dimension de l'être-frère dans notre paracha Vayigach. Le peuple d'Israel porte en lui définitivement cette capacité. Donc l'objectif de recherche en fraternité est atteint. Que les enfants d'Israel, à l'intérieur d'israel la mettent en application ou que les nations la prennent en modèle relève du libre arbitre.
Essav et Ismael ont connu d'autres parcours, d'autres missions. Quant à la nation d'Israel, héritière des composantes du projet divin (dont la capacité de fraternité), déjà accomplies par les Avoth qui en sont les archétypes, sa mission est contenue dans son Histoire racontée par la Torah avec qui elle est indéfectiblement liée. Cette mission est une aventure extraordinaire qui lui est propre mais qui est aussi édifiante pour les nations. Elle se dessine à travers mille et une lectures de la Torah grâce à l'enseignement et aux commentaires des sages d'Israel. Merci Akadem. Merci Jérome. Sim.

Quelle fraternisation rechercher ? 17 décembre 18:05, par Robert Benjamin

Si j'ai bien compris votre message : Selon vos explications nous devons assumer la fraternite pour accomplir le projet de Hachem. Par ailleurs cette fraternité est due aux freres du meme père indépendamment de leurs mères. De plus cette fraternité doit demeurer même et surtout après la mort du père. Vous continuez votre propos en évoquant la réconciliation des frères Joseph et Yehuda vers un seul et même royaume.
Ma question : en remontant a nos patriarches Itzhak et Abraham est ce que cette fraternité doit aussi se référer aux frères du meme père à savoir Essav et Ismael ?
Est ce que cette recherche de fraternité doit être un objectif ACTUELLEMENT ? Comment considérer nos relations avec les Chrétiens et les Musulmans aujourd’hui ?
Réponse difficile mais attendue pour concilier cette paracha avec le temps present.
Cordialement
Robert Botbol.

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Jérôme Benarroch - enseignant du judaïsme

Jérôme Benarroch enseigne à l'institut universitaire Rachi et à l'Institut Elie Wiesel et étudie également de manière permanente à la Yéchiva des Etudiants. Il est aussi professeur de français, agregé de Lettres modernes et docteur en philosophie. (Mise à jour: avril 2008)

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat

Voir le dossier sur Melamed

Melamed: le portail de l'étude et de l'enseignement

Editeur

Editeur de la conférence

Le travail de séquençage, de titrage, les documents et les annexes de cette conférence ont été réalisés par Ruben Honigmann

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier