Suivez-nous Facebook Twitter

De la monarchie biblique à l'Etat d'Israël - n° 43

Choftim: les pouvoirs du roi  (33 min)

Elie Botbol - psychiatre

ORGANISATEUR
 
 

3 commentaires

Séparer l'Autorité de son représentant 30 août 09:36, par Josiane BLANC

Le Droit de la République est semblable à ce que Elie Botbol cherche à définir dans son enseignement, voici ce qu'en dit Georges Lescuyer dans son livre "Histoire des idées politiques" (2001, 14e édition, p. 15) :
« Pour ne pas obéir aux hommes, les hommes ont inventé cette forme de pouvoir qui, ennoblissant l'obéissance, ne crée pas l'autorité, mais en affecte les formes. Produit de la dissociation de l'autorité et de l’individu qui l'exerce, il résulte de ce que les juristes appellent une institutionnalisation... Encore faut-il une réflexion sur le pouvoir lui-même, sur sa genèse, son évolution, son agencement, et sur les crises pouvant l'affecter car il reste au coeur du débat. Etant une idée, « il suppose des esprits prêts à le penser ».
Ayant travaillé ce sujet, tout en étant travaillé par lui, par une recherche sur l'Autorité, je peux dire que, ici, l'Autorité occupe la place de Dieu et le Roi celle de son représentant. La révolte survient lorsque le Roi refuse d'être soumis à Dieu, comme dans nos institutions françaises le représentant de l'Etat choisit son intérêt, ou l'intérêt de sa caste, plutôt que l'intérêt général.
Le Libre-arbitre suppose que nous soyons en capacité de faire cette différence et nos gouvernants ne sont respectables qu'à la condition qu'ils respectent eux-mêmes l'Autorité qu'ils cherchent à nous imposer. Ce qui aujourd'hui dans tous les pays, en France et en Israël, n'est pas aussi évident que ce qui est dit ici.

Thora et demoçratie : des grands doutes subsistent 16 août 21:36, par Brami

Un excellent commentaire d'une rare qualité
La question de la demoçratie reste problématique
Tous les courants rabbiniques ne semblent pas près halakhiquement parlant à y adhėrer
Le judaïsme s'est enfermé historiquement dans un dogme monarchique qu'il ne peut rejeter sous peine de se renier

Le judaïsme n'est pas démocrate et la révolte de KOrah l'exprime avec force. Et KOrah avait peut être raison de contester MOise...

Et un roi regnera 22 juillet 18:14, par Raphael Carciente

Bravo
En vous ecoutant je me suis senti renforce dans mes convictions. Jeremy 23/5 et les jours viendrons... Et un roi regnera et avec bon sens il fera justice et charite, un roi regnera est un pleonasme car s'il est choisi par D.
ce n'est pour passer son temps dans un harem ; rappelons nus qu'en hebreu roi= melech' mem pour moah' la matiere grise, lev pour le coeur, et caf pour clayot les reins ces meme reins qui enseignierent la Torah a Abraam notre patriarche ; cela signifie que D. Choisira un homme qui possedera la maitrise et le gouvrnement de soi le disent nos sages " fait ta propre volonte sienne pour qu'il fasse tienne la sienne " et ainsi D. N'aura pas a lui supprimer son libre arbitre. Et encore merci. Raphy C. Kedumim.

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Elie Botbol - psychiatre

Elie Botbol est psychiatre et dirige Les Chevatim, une chorale d'enfants de 8 à 15 ans qui a sorti huit albums, représentant une centaine de titres originaux. (Mise à jour: septembre 2014)

Bibliographie du conférencier

Elie Botbol - psychiatre
  • Climat, santé et homéopathie, (Pietteur Marco, 2003)
    Acheter
  • Quel avenir pour le judaïsme ?, (L'Harmattan, 2006)
    Acheter | Emprunter
  • Incidences météorologiques sur la santé & thérapeutique homéopathique, (Laboratoire Boiron, 1999)
    Acheter
 

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier