Suivez-nous Facebook Twitter

Esaü et Jacob, les mains et la voix - n° 6

Toledot: le labeur de l'esprit  (30 min)

Jean-Michel Alimi - astrophysicien

ORGANISATEUR
 
 

2 commentaires

Réponse du cours : Spiritualité AVEC et par les Mitsvot 22 novembre 09:47, par Kaminowicz Michael

Le cours de Mr Alimi est tout à fait cohérent à mon sens.
Il explique bien que le judaïsme fait la synergie entre la matière et le spirituel. Au départ, cette synergie devait être assuré par le couple Essav/Yaacov. Au passage, Essav (l'individu et bien sûr non pas ses descendants physiques ou spirituels) est "juif" ayant pour mère Rivka, et était sur la bonne voie tant que son grand père Avraham était vivant.
Cependant, à la mort d'Avraam, Essav a démissioné de sa part de travail qui échoua à Yaacov devant assumer ainsi les deux aspects du travail à faire.
Le judaïsme est donc depuis le départ une synergie entre le travail spirituel et matériel, mais devait à l'origine être assumé par le couple Essav/Yaacov.
Donc cela a toujours été une question de spiritualité AVEC et par les Mitsvot.

Spiritualité ou mitsvot ? 09 novembre 16:33, par Marcus Elhadad

Nul ne peut evidemment contester l'opposition matiere/ esprit developpée par M. Alimi, mais alors pourquoi ne pas imposer cettte théorie à tous les personnages bibliques, Noah et sa generation, Abraham et Lot, Isaac et Ichmael ? Tous ces personnages pourraient aisement se ranger sous cette etiquette.
Pour interessant que soit le commentaire de M. Alimi il risque, en reduisant Esav et Yaacov au couple materialite/ spiritualité, de faire de Yaacov, le pere du peuple juif, une figure humaniste, banale après tout, attachée, seulemet à rechercher la spiritualité.

Au terme de l'exposé, sait-on vraiment quelle est cette spiritualité qui en est pourtant le leit motif ? Rien de precis ne nous est dit sur ce sujet pourtant essentiel.
Je crains vraiment que les auditeurs ne tombent dans l'erreur que denonce M. Alimi lui-même au debut de son propos, confondre Jacob avec n'importe quel saint de n'importe quelle religion. Le plus grave, de mon point de vue, c'est de passer sous silence le fait, patent, que la transmission depuis Abraham, notre pere, ce n'est pas seulement la transmission d'une tradition, c'est surtout, bien concretement si l'on peut dire, l'enseignement de mitsvot. Cet enseignement initié par Abraham poursuivi par Isaac Yaacov et les Chevatim est clairement énoncé au verset 5 du chapitre 26 : "Abraham a ecouté ma voix il a respecté mes mises en garde, mes commandements (mitsvotay) mes decrets et mes enseignements (torotay) Voir Rachi sur ces termes.
Un juif est certes ouvert à la spiritualité, qui pourrait le nier ? Mais il est juif parce qu'il a accepté de respecter les mitsvot, telle est sa specificité, tel est l'enseignement de nos patriarches. Esav, l'opposé de Yaacov n'est pas seulement reduit à la materialité c'est, contrairement à ce qu'affirme M. Alimi, un racha'qui viole les enseignements de son grand pere, un impie dont Rachi fait un portrait que l'on ne peut passer sous silence : Idolatre, chasseur, trompeur, trompant surtout son pere, c'est un meurtrier, et tutti quanti !
Merci à M. Alimi pour ses remarques preliminaires sur la relation sciences/tora, merci à lui pour avoir ouvert un vaste champ de débats
Pardon pour mes traductions tout à fait personnelles et donc forcement contestables.

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Jean-Michel Alimi - astrophysicien

Jean-Michel Alimi est directeur de recherche au CNRS, spécialiste de Cosmologie, il travaille au Laboratoire Univers et Théories  à l'Observatoire de Paris.

Il co-organisa avec Charles Mopsik:  "Les rencontres sur l'origine: origine primordiale, recherches scientifiques et systèmes de pensée".

 

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier