Suivez-nous Facebook Twitter

Chalchelet, le signe du doute - n° 25

Tsav: Moïse, héros hésitant  (31 min)

Jérémie Haddad - président des EEIF

ORGANISATEUR
 
 

8 commentaires

En réponse à YB 01 avril 12:34, par Jérémie

Bonjour,

Merci à tous pour vos encouragements et compliments.

La question de YB est excellente : la signification du Chalchelet s'applique-t-elle aussi aux autres endroits dans le Tanakh (i. E y compris les Prophètes et les Hagiographes) où ce signe de cantillation est présent ?

YB donne 3 références :

Début d'Amos, Isaïe XIII, 8 et Esdras V, 15.
Il me semble en effet, que l'interprétation donnant au Chalchelet une dimension d'hésitation existentielle peut tout à fait se tenir pour ces 3 occurrences également.

Commençons par la plus simple : Esdras V, 15. Il s'agit d'un moment critique. Celui où le roi Cyrus ordonne à ses serviteurs de réinstaller les ustensiles du Temple dans le futur 2ème temple, que Cyrus aura décidé de reconstruire. C'est une décision majeure qui a eu un impact phénoménal sur le peuple juif. On sait qu'Esdras a complètement reformaté la religion juive à cette époque et que le Talmud le compare même à Moïse !
Mais son oeuvre aurait-elle été acceptée sans la reconstruction du Temple ? Il y a fort à parier que non et que la révolution engagée par Rabbi Yokhanan ben Zakkaï lors de la destruction du 2ème temple quelques centaines d'années plus tard, n'aurait pas encore été possible au temps d'Esdras. Dans cette décision de Cyrus, il y a donc implicitement la question : "j'ai dans mes mains la poursuite ou pas de l'existence du peuple juif. Est-ce que je le laisse se développer ? ". Le Chalchelet me paraît tout à fait adapté.

Amos I, 2
C'est le tout début de la prophétie d'Amos. Le Chalchelet se trouve sur le premier "Vayomar" (Il dit, Il proclama). N'est pas une hésitation compréhensible pour un prophète, qui ne se veut pas prophète (cf. VII, 14), qui va de plus insister sur la justice sociale au détriment du rituel, pourtant le socle de l'unification du peuple ? N'est-ce pas une prophétie dangereuse qui justifie pleinement d'en peser le poids avant de se lancer vers des déclarations explosives ?

Isaïe XIII, 8
Les nations sont emplies de terreur. Il y a un Chalchelet sur "Nivhalou". A première vue c'est en effet étonnant, car l'effroi ne suppose pas de réflexion préalable. C'est un sentiment spontané. Et j'avoue que celui-ci résiste à l'interprétation du Chalchelet comme une hésitation existentielle. Mais je vais continuer à chercher !

La tentation de Yosef ? 29 mars 10:18, par Gerard Elie

Merci avant tout pour votre exposé qui me dévoile un aspect tout nouveau des commentaires du tanakh.
mais autant j'applaudis à la chalchélet qui dénonce l'exploitation chrétienne de ce passage d'isaie (une de plus ajoutée aux nombreux détournements du texte par les 1ers chrétiens), autant je reste sur une interrogation quant à l'interprétation du chalchélet de Yosef, face à la tentation vers la femme de putiphar.
vous parlez d'un midrash sans le citer pour appuyer cette thèse : 'l'hypothétique descendance glorieuse, à l'instar de celle de l'union de Tamar et Yéhouda d'ou viendrait David, mais ici on se demande quel scénario aurait pu découler d'une union adultère'Yosef-femme de putiphar' ?
cela demande vraiment prolongement et éclaircissements, merci.

Chalchélet 19 mars 14:03, par Raphaël Carcienté

La méguila par la bouche d'Haman dit am méfouzar ouméfourad. Ce qui se dit à l'aide des taamey hamikra : zakef gadol pazer gadol, quand tout un chacun se monte sur ses ergots (zakef gadol) c'est l'exil (pazer gadol) alors que nous nous tenons comme le zakef katane avec humilité, cela entraine la délivrance annoncée par la sonnerie du chofar qui change la situation comme dans la méguila et s'énonce chofar mahapach kadima.

Joli mais faux ? 19 mars 01:41, par YB

La théorie du Chief Rabbi est séduisante. Mais que faire des autres chalchelet où elle ne colle pas ? Début d'Amos, Isaïe XIII, 8 et Esdras V, 15 !
Je vous remercie de répondre.

Enfin un éclairage 18 mars 16:16, par Papy Shlomo

Comme beaucoup je suppose, on prenait la continuation comme un exercice de style, mais après votre explication on comprend mieux le texte même de la Torah et pour moi ça a été une révélation.
Je vous en remercie.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie du conférencier

Jérémie Haddad - président des EEIF

Associé dans un cabinet de conseil international, Jérémie Haddad est Président des Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France. Il est également Directeur de la publication de la revue de pensée juive « L’éclaireur » et a été Vice-President du Scoutisme Français de 2015 à 2018.

Jérémie Haddad a suivi les enseignements du Rav Gerard Zyzek à la Yechiva des Étudiants de Paris.

Lire le texte sur Sefarim

Sefarim: la Bible du Rabbinat

Editeur

Editeur de la conférence

Le travail de séquençage, de titrage, les documents et les annexes de cette conférence ont été réalisés par Ruben Benhamou et par la coordination éditoriale d'Akadem.

Adressez vos remarques, suggestions, conseils bibliographiques, liens... pour nous permettre de compléter notre travail à coordination éditoriale Akadem.

 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

Les autres conférences du conférencier