Suivez-nous Facebook Twitter

Scandale du guet

''Les transactions financières sont courantes''  (21 min)

S. Lavon - journaliste - L. Vana - halakhiste

ORGANISATEUR
 
 

17 commentaires

EFFONDREMENT DE NOS REPRENSENTANTS 12 juin 09:57, par Tamar

Tout ce que dénonce Mme Liliane VANA est absolument juste, précis, motivé et fréquent. Pourquoi les avocats qui connaissent ces cas n'ont-ils jamais rien dit ? Est-ce moral de vivre de cette immoralité ? Mme VANA précise bien qu'elle agit behinam, gracieusement. Tous les hommes sont concernés par cet effrondement de nos représentants religieux qui apparaît à travers le scandale des abus concernant les femmes et d'autres scandales. On voit bien que ce sont les rabbins de grande stature qui sont capables d'être des hommes, c'est à dire qui ont la compétence pour décider et agir pour le respect des droits des femmes et donc pour la défense des hommes.

Agounot 30 mai 15:32, par Malka

Merci a madame Liliane Vana qui fait preuve de courage et dont la compétence en Halacha n est plus a prouver Je constate que la bataille stérile par média
interpose entre le consistoire et avenir du judaïsme continue et que le véritable travail de mise au point de ce qu est le guet reste a faire Est ce que il y a les mêmes difficulté quand c est la femme qui refuse le guet ?

Félin 26 mai 17:21, par L.Karsenti

Je félicite Madame Vana de donner toutes ces explications qui sont exactes. J ai une grande admiration pour ses soutiens de la femme.

Suite au debat entre Mne VANA et Maitre BUCHINGER 25 mai 13:12, par Chemla Adrien pseudo ACHEM

Suite à l'audition du débat qui a opposé, le 9 Mai 2014, Mne Vana et Maitre Buchinger(dont je viens de prendre connaissance)je souhaite complété mon commentaire du 24 mai 2014
Si, il est vrai que Maitre Buchinger s'occupe des problèmes de guet et des agounot, depuis très longtemps, il doit connaitre toutes les affaires dramatiques (divorces, conversions) que le beth din de Paris n'a pas résolu par manque de courage et de volonté. Les victimes de ses affaires ont rejoint les mouvements libéraux ou s'éloignent de la communauté.
Maitre Buchinger affirme que la compétence du beth din de Paris est reconnue dans le monde.
Faut-il lui rappeler qu'il a été désavoué le 16 juin 1994 par le beth din de Jérusalem(voir mon commentaire du 24 mai)
Maitre Buchinger affirme que "lorsqu'on critique les rabbins on bafoue la Thora. D'ou tient-il cette afirmation ? Faut-il se taire lorsque les rabbins ne font pas leur devoir ou sont incompétents ? C'est dans ces cas que la Thora est bafouée.
Maitre Buchinger s'accroche à l'article 226 du code pénal pour masquer les fautes des rabbins consistoriaux.
Quant aux propos tenus par les rabbins tels que"un guet s'achète"ou"c'est le prix de la liberté" cela n'est pas étonnant. Lors d'une audience avec le G. R de Paris de l'époque, alors que je démontrais que le premier mariage de mon épouse devait etre annulé du fait de plusieurs vices de forme halakhiques(ce que le beth din de Jérusalem a confirmé), il n'a trouvé rien d'autre à dire "lorsque les parents boivent les enfants trinquent"Il refusait d'entendre raison.
Messieurs les administrateurs et rabbins consistoriaux faites preuve de plus d'humilité. Cessez d'etre fiers de vos prérogatives. Vous en serez remercier et non plus critiqués
Comme Mne Vana le dit le consistoire est nécessaire mais il faut une refonte complète de l'institution.

ANNULATION RETROACTIVE DU MARIAGE RELIGIEUX 24 mai 02:08, par CHEMLA Adrien pseudo ACHEM

L'annulation rétroactive du mariage religieux par le Beth din est la solution. Mais il faut trouver des éléments halakhiques pour la prononcer et, quand ils existent, il faut que les rabbins aient la volonté et le courage d'annuler un mariage.
Mon épouse, précédemment mariée, était considérée comme agouna par le beth din de Paris de 1969 à 1994. Pour plusieurs raisons elle réclamait l'annulation de son précédent mariage. Le beth din de Paris s'y opposé.
En Mai 1994 nous avons l'opportunité de transmettre le dossier au beth din de Jérusalem.
Le 16 Juin 1994, celui-ci édite un Psak (jugement) qui libère mon épouse de son prétendu statut d'agouna. Ce jugement est signé par Rav Chalom MESSAS (G. R de Jérusalem)et par Rav Ovadia Yossef(G. R d'Israel)
Ainsi en un mois le beth din de Jérusalem a débloqué la situation que le beth din de Paris n'a pas su débloquer(ou plutot n'a pas eu la volonté de débloquer en 25 ans)
Il est grand temps qu'une réorganisation des administrations consistoriale et rabbinique soit effectuée.
IL faut que les administrateurs consistoriaux élus aient un droit de regard sur l'évolution, dans le temps, des dossiers religieux personnels afin que ceux-ci soient traités le plus rapidement possible
Voir les "tribune libre" des"TRIBUNE JUIVE" N°1294 du 8 septembre 1994 et N° 1452 du 4 février1999.

 

Ajouter votre commentaire

 
ORGANISATEUR
 
 
 
ORGANISATEUR
 
 

Biographie des conférenciers

Sigalit Lavon - directrice éditoriale d'Akadem

Sigalit Lavon est directrice éditoriale d'Akadem.

Liliane Vana - docteur en sciences des religions

Liliane Vana est docteur en sciences des religions,Talmudiste, Philologue et Professeure associée à l’université Libre de Bruxelles.  Spécialiste de droit hébraïque, elle défend l'accès des femmes à "l'espace sacré" et organise des lectures de la Torah par les femmes dans des synagogues consistoriales.  (MAJ 2014)

Bibliographie des conférenciers

Liliane Vana - docteur en sciences des religions
  • L’absence des femmes des fonctions religieuses : un réexamen de la loi juive, (In Press, 2008)
    Emprunter
  • Epitropos ou administrateur de biens : une fonction féminine méconnue aux premiers siècles de notre ère, (Brepols, 2006)
    Emprunter
  • Les Femmes dans l’espace public: regard sur la société juive à l’époque hellénistique et romaine, (Herder, 2006)
    Emprunter
  • La Birkat Ha-Minim est-elle une prière contre les Judéo-Chrétiens ?, (Brepols, 2003)
    Emprunter
  • "À quoi bon tant de monde ? – Mais pour parachever la création divine", (La sœur de l’Ange n°10 (éd. Herman) p. 25-35. , 2011)
    Acheter
  • "Le get et les formulaires du get (lettre de divorce) en droit rabbinique", (Trois millénaires de formulaires juridiques, (éd. Droz) p. 357-389, 2010)
    Acheter | Emprunter
  • "Le prêtre et la prostituée: un mariage licite ? Lv 21:7.14 dans la Loi rabbinique (halakhah)", (Pardès n° 47-48, p. 205-234, 2010)
    Emprunter
  • "Fiançailles et Mariage à l'époque hellénistique et romaine: halakhah (lois) et coutumes", (La construction de la famille juive: entre héritage et devenir, Publications de la Sorbonne, p. 51-95., 2003)
    Acheter
  • "Les lois relatives au mariage dans le judaïsme du Ier et IIe siècles", , (Annuaire de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes n°105,p. 237-247, 1996-1997)
  • "Sexualité, mariage et divorce", (Femmes et judaïsme dans la Société aujourd'hui, p. 147-157, 2008)
    Acheter | Emprunter
  • À quoi bon tant de monde ? – Mais pour parachever la création divine !, (2011)
    Emprunter
  • L'annee sabbatique et la remission des dettes, (2010)
    Emprunter
  • Les relations entre juifs et paiens à l’époque de la Mishna, la question du banquet privé, (1997)
    Emprunter
  • Les peaux lebubine ou la robe du myste dans les mystères dionysiaques, (1997)
    Emprunter
 
 
ORGANISATEUR
 
 
 
 

Les autres conférences sur le même sujet

  • Divorces religieux (3/4)
    Guet et Agouna: quelle liberté pour la femme  (54 min)
    A. Dreyfus - J. Elkouby - L. Vana - Paris, février 2007
  • Place des femmes, études, divorce... (1/2)
    Ecoute sa voix  (107 min)
    E. Askolovitch - E. Berdugo - E. Bloch - R. Cohen - R. Cohen - J. Elkouby - S. Rodan-Benzaquen - A. Sadoun - E. Steiner - Paris, mars 2014
  • Autorité rabbinique et consentement des époux
    Peut-on imposer le divorce?  (138 min)
    Michaël Wygoda, juriste - Paris, mai 2014
  • Le couple en péril - n° 42
    Ki Tetse: le divorce juif  (37 min)
    Michaël Wygoda, juriste - Jérusalem, juin 2013
  • Les femmes et le judaïsme dans le monde contemporain (5/10)
    Divorce religieux et divorce civil  (47 min)
    E. Brook - P. Cidor - P. Fournier - Montréal, novembre 2012

Les autres conférences des conférenciers